Lost Odyssey

Publié le par Macounet




Lost Odyssey, longtemps presénté comme le grand RPG de cette génération de console est enfin là, adoré par certains et détesté par d'autres, on peut dire que Lost Odyssey a su faire parler de lui. Pour la petite histoire, il s'agit du quatrième RPG sur la xbox 360, Enchanted Arms très classique, très dur et en anglais, que j'ai beaucoup aimé, Eternal Sonata agréable les cinq premières heures mais qui est au final très niais, sans intéret et surtout ultra facile, et ensuite vient Sakaguchi, ex Square-Enix et ses deux RPG: le très bon, très facile et enfantin Blue Dragon et Lost odyssey.

Lost Odyssey vaut-il le coup et mérite-t'il la haine qu'il lui a été porter par certains? Voici mon avis...

S'il te plait, fais moi pleurer

Nous incarnons donc Kaim, immortel agé de 1000 ans et a perdu la mémoire envoyé sur un chant de bataille pour mener l'armée de Uhra à la victoire, durant cette bataillé orchestré par une fabuleuse scène cinématique, un phénomène étrange survient: Le ciel s'assombrit, pour laisser déferler un avalanche de lave et un météorite. On s'en doute, pas un seul survivant, sauf Kaim qui est immortel, nous nous retrouvons dans un amas de ruines et de cadavres. On doit donc retourner dans la ville de Uhra pour faire notre rapport au grand conseil, c'est à partir de là que l'histoire commence.

Autant le dire de suite, Lost Odyssey ne joue pas sur la tendance des nounours roses, fleurs colorées, personnages androgynes avec penchant sexuel non définies ou tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil. Nous sommes faces a un RPG au scénario mature, aussi bien dans l'histoire principal que dans la psychologie des personnages. Ce qui choque le plus quand l'on commence Lost Odyssey est de sentir la solitude que Kaim vit, le statut d'immortel n'est pas forcément un don, au contraire, il est considéré quasiment comme un paria par certains, de plus comme je l'ai dis plus haut, Kaim a perdu la mémoire, mais le jouer sent que ce qu'il a vécu dans le passé n'est pas tout rose. Le fait d'être immortel induit d'avoir une famille, mais de ne pas vieillir avec elle, d'avoir des amis mais de ne pas les garder éternellement, du fait de ce statut d'immortel, il voit tout simplement tout le monde mourir autour de lui au fil des siécles. Hormis ce point, on sent encore qu'il y a quelque chose de plus profond, qui le ronge de l'intérieur et qui en fait un personnage renfermé sur lui même, triste et solitaire.

La grosse originalité de Lost Odyssey est le système de rêve que les immortels font (oui, kaim n'est pas le seul immortel de Lost Odyssey). Pour expliquer un peu le concept, lorsque l'on se ballade dans un endroit quelque conque, il arrive que les immortels fassent des rêves, on voit donc le personnages se figer, et avoir un flash-back, les rêves se présentent comme des histoires à lire et nous permette d'en apprendre plus sur le passé de nos personnages immortels, de comprendre leur psychologie. Toutefois, les rêves ne sont pas roses, ils parlent le plus souvent d'amis défunts ou de phénomènes qui ont dévastés tel ou tel village. On reste toujours dans le domaine du mature et du sombre en n'hésitant pas à parler de mort et de destruction.

Ce qui est intéressant dans Lost Odyssey est que les personnages ont tous un caractère différent, mais que fur et à mesure de l'aventure (je continue à prendre l'exemple des reves) ou de certains évènements, les personnages évoluent dans leur caractère. Kaim par exemple, devient de plus en plus humain et ouvert. Ce côté est fort agréable pour le joueur, d'une part, cela donne du réalisme au jeu, et d'autres part on s'attache énormément aux personnages du fait de leur évolution: Le joueur veut en savoir plus sur son personnage, et cela créer comme une osmose, une sorte d'intimité entre le joueur et son équipe.

Une chose qui m'a quelque peu ennuyé concernant les rêves est le fait qu'il ne soit pas en scène cinématographiquement, ils sont ici sous forme de texte à lire, mais le problème est qu'ils sont assez longs par moment, et que l'on peu perdre patience en les lisants alors que nous sommes en pleine découverte d'un nouveau lieu. Rien de grave, mais cela casse un petit peu le rythme.



Déjà-Vu

Lost Odyssey
reste tout de même un RPG classique dans son fonctionnement. Nous retrouvons donc des combats aléatoires qui sont au tour par tour, rien d'original en somme. Cependant, quelques ajouts ont été fait pour tenter de se démarquer du reste des RPGs: le système d'évolution des personnages est intéressant, en effet, il est limité, je m'explique, quand l'on arrive dans une nouvelle zone, on peut faire du leveling, rien d'exceptionnel jusque là, mais à partir d'un certain niveau, le leveling devient de plus en plus dire, pour enfin devenir quasi impossible. Cela signifie que le joueur a atteint le niveau requis, voir nécessaire pour aller affronter le boss de la zone. Par exemple, si au niveau 30 vous ne pouvez plus leveller, cela signifie que vous pouvez aller vous battre contre le boss qui doit être d'un niveau quasi identique au votre. Cela permet de ne pas arriver devant le boss avec des personnages craqués, de lui mettre deux coups d'épées et de le tuer directement. Aussi, un système d'anneaux a tété implanté au jeu: on assigne un anneau a son arme, et lorsque l'on donne un coup d'épée, on doit appuyer sur la gâchette pour encastrer deux anneaux les uns dans les autres, si vous faites un coup parfait (timing parfait donc), votre coup d'épée aura plus d'effets. Par exemple, si vous assigner un anneau qui empoisonne vos victimes, un coup parfait infligera "poison" a votre ennemi.

Concernant l'équipe, nous disposons de neuf personnages, quatre immortels et cinq mortels. A noter que les compétences des mortels s'apprennent automatiquement en fonction de leur niveau d'expérience. Les immortels ne peuvent apprendre de compétences tout seul, il faut leur assigner des objets qui leur permettent d'apprendre de nouvelles compétences, ou aussi de faire des "liens de compétences", vous apprenez d'un mortel une compétence pour votre immortel. Bien entendu, il vous faudra assigner vos compétences une fois apprises, vous disposerez de 30 cases dse compétences maximum par immortels. Pour information il y a 165 compétences à faire apprendre aux immortels, bon courage.

Dans l'ensemble, LOst Odyssey est un RPG assez dur, on est loin des Blue Dragon, Eternal Sonata et consort, le jeu demande quand même une certaine stratégie au joueur pour venir à bout de tel ou tel boss. Pour ma part, hormis le premier boss, je trouve que le jeu est tout à fait faisable sans se prendre la tête, bien entendu, certains boss sont beaucoup plus dure que d'autres, mais il suffit d'anticiper correctement les tours, de bien gérer les attaques élémentaires pour augmenter les dégâts et tout va pour le mieux. Par contre, certaines quêtes annexes sont vraiment balèzes (le temple de la lumière par exemple, à noter que dans ce temple un monstre permet de leveller indéfiniment, cela fera plaisir aux maniaques qui veulent avoir tout le monde au niveau 99), mais dans l'ensemble, pas besoin d'être un gros hardcore gamer des familles pour venir à bout de LOst Odyssey.

Concernant sa durée de vie, Lost Odyssey comporte 4 dvd blindés de scènes cinématiques. Pour ma part je dirais qu'il faut environ 8-12 par DVD, à noter que j'ai passé 40 heures sur le dernier DVD, le temps de faire les quêtes annexes qui m'intéressaient. J'ai battu le dernier boss du jeu avec environ 70 heures au compteur, tout à fait honorable donc.



La technique de la mouche rieuse

Techniquement parlant, on ne peut pas dire que Lost Odyssey met une baffe intersidérale, cependant, il a ce petit quelque chose qui fait la différence. Alors oui, ça aliase sec par moment, oui le framerate est vraiment pas stable...mais l'univers est tellement cohérent qu'on en finit par oublier tout ces détails techniques pour se laisser bercer par ces villes ou la technologies et la magie règnent. D'ailleurs cette idée de vouloir a tout prix évoluer sans se soucier des conséquences est aussi ce qui se passe dans notre monde actuel. Quand je vous disais que Lost Odyssey avait une pointe de réalisme...A noter que le design a été conçu par le papa du manga Vagabond, j'ai nommé Takeo Inoue. Par moment on reconnait bien sa patte (notamment sur les personnages principaux) mais je dois dire que je n'ai pas reconnu son coup de crayon de façon générale. Le design reste tout de même cohérent, hormis une chose ou deux qui aurait pu être mieux travailler, je pense notamment à 3 personnages de notre équipe, et à quelques skins par ci par là.

En ce qui concerne l'univers en générale, Lost Odyssey se sépare en trois grandes villes: Uhra, Numara et Ghotza. Bien entendu, au milieu de ces trois villes il y a de nombreux villages, des cavernes, des forets, et des endroits plus ou moins secret que l'on découvre une fois les derniers véhicules en notre possession. Petit point noire, on ne peut pas se balader sur la carte du monde, quand l'on quitte un village la carte du monde apparait et l'on choisit l'endroit suivant. Cependant, quand vous êtes en véhicule vous pouvez vous baladez partout, mais l'on reste dans l'idée d'aller uniquement dans les lieus et non sur la carte du monde à la manière d'un final fantasy. Bien sur, on peut découvrir de nouveaux lieus sous l'eau par exemple, ou découvrir des trésors cachés mais l'on interagit pas avec le décor de la carte du monde.

Un petit mot sur les musiques, Superbe. Nobuo Uematsu qu'on ne présente plus a fait un travail magnifique sur le plan musical, le thème principal est épique, et( que dire de la musique quand on est sur la carte et que l'on choisit notre prochaine destination, vraiment envoutante et sublime. Clairement un des gros points forts du jeu.

Un petit point noir: Les temps de chargements qui sont pas ultra longs mais très très très nombreux, cela casse un petit peu le rythme du jeu. Rien de grave, mais il est dommage d'avoir autant de temps de chargement à la moindre action: ouvrir une porte, changer d'écran, arrivée dans un nouveau lieu...Un point qu'il faudra clairement améliorer si Lo 2 voit le jour.



Conclusion:

Pour conclure, Lost Odyssey est un excellent RPG, avec une histoire mature, triste et passionnante, qui plongera aisément le joueur dans son superbe univers du début à la fin. Ce n'est pas le plus grand RPG de tous les temps, c'est clair, mais il dispose d'une telle richesse qu'il serait dommage de le bouder juste pour ses lacunes techniques. Lost Odyssey est tout simplement un grand jeu.

Publié dans Jeu Vidéo

Commenter cet article