Critique Septic Flesh - Communion

Publié le par Macounet



Septic Flesh est un groupe de metal grec fondé à Athènes en 1990. Sa musique, à la personnalité très marquée, intègre des éléments death metal (parties vocales et guitares rythmiques), heavy metal (lignes mélodiques) ou gothic metal (ambiance sombre et mélancolique, emploi de voix féminine soprano). Les thèmes abordés sont principalement la philosophie et la mythologie grecque.



Cinq ans, cinq années que Septic Flesh n'avait pas sorti d'albums, ils étaient d'ailleurs séparés, enfin plutôt obligé de se séparer car l'un des membres fondateurs de Septic Flesh voulait continuer ses études. En 2007, on parlait d'un possible retour inespéré de ce groupe grecque mythique, nous sommes en 2008 et les revoila de façon concrète. Il fallait quand même avoir confiance en soi pour revenir cinq ans après avoir marqué le monde du métal avec l'album Sumerian Deamons, véritable chef d'oeuvre de Death Metal mélangeant orchestration,choeurs et ambiance sombre/gothique. Que pouvions attendre de Communion, leur nouvel album? Une suite logique à Sumerian Deamons? Un album totalement différent, tout en sachant qu'aucun album ne se ressemble chez Septic Flesh?

Pour répondre à la question au dessus, Communion se présente comme un album qui pourrait, selon moi, se diviser en trois parties:

Une partie à la Sumerian Deamons avec des orchestrations beaucoup plus mises en avant, qui pourraient faire penser à du Dimmu Borgir nouvelle génération. Cependant, c'est bien mieux maitrisé que Dimmu Borgir, ca reste dans le domaine du grandiloquent, mais c'est agréable et non ridicule comparé au groupe Norvégien. Pour l'occasion, Septic Flesh a travaillé avec un orchestre philharmonique (80 instruments) et des choeurs de Prague (32 voix) dirigés par le guitariste Christos Antoniou. Il faut dire que le résultat est tout de même bluffant, la musique de Septic Flesh est archi puissante à la base, les orchestrations qui sont mises en avant sublime cette puissance.

Une partie plus classique, la moins intéressante selon moi, qui est plus rentre dedans, très brutal faisant directement penser a du Brutal Death Metal, pas ou très peu d'orchestrations, les choeurs ne sont plus présents, nous sommes à la frontière du Death Metal et du Black Metal. Ça blast à tout va, avec des parties de batterie variées, rythmées. C'est sympathique, mais ce n'est pas ce que j'attends d'un album de Septic Flesh.

Une partie 100% Septic Flesh, avec des guitares qui jonglent entre Sumerian Deamons et Revolution D.N.A. Cette partie là est clairement la plus jouissive, on retrouve le vrai esprit "Septic Fleshien", à savoir de grosses lignes mélodiques bien soignées et bien pensées, avec derrière un gros son avec des chants alternants clairs et Gutturaux. A noter que la chanteuse Natalie Rassoulis ne fait pas son apparition ici, et je dois dire que je regrette beaucoup son absence, étant fanatique des premiers albums de Septic Flesh, son chant soprano magnifiquement puissant et envoutant me manquera surement.

Pour conclure, je dirais que cet album n'est peut être pas aussi énorme qu'un Sumerian Deamons, et n'a ni la profondeur d'écriture d'un Ophidian Wheel ou un A Fallen Temple, on peut même rajouter qu'il a l'air moins complexe que les autres albums de Septic Flesh. Cependant, Communion à tout de même une richesse certaine qui lui donne du crédit quant à l'intérêt qu'on pourrait lui porter. Après, le coté grandiloquent orchestrale, on aime ou on n'aime pas, pour ma part, je trouve qu'il est peut être un petit peu trop poussé. Cependant, la moitié de l'album est du Pur Septic Flesh, le chant Guttural de Seth, la voix claire de Sotiris et les lignes de mélodies nous rappelleront les meilleurs moment de la discographie de Septic Flesh. Après cinq années, Septic Flesh arrive à placer la barre presque aussi haute qu'avec Sumerian Deamons, c'est un exploit...ou plutôt une preuve que Septic Flesh est tout simplement un groupe énormissime, avec une richesse impressionnante au vue de la discographie ou chaque album fait évolué le groupe. Communion, n'est donc pas l'album essentiel de l'histoire de Septic Flesh, mais il est clairement intéressant.

MySpace de Septic Flesh


Publié dans Musique

Commenter cet article